+33 6 13 51 02 99
Conseils

Vous avez sûrement entendu parler des séjours « au pair », ou du terme « jeune fille au-pair ». Vous l’associez à un séjour à l’étranger ou la possibilité de partir travailler dans un pays lointain… pour s’occuper des enfants. En revanche le terme « demi-pair » ne vous parle pas ? Rien de plus normal :  cette formule de séjour linguistique est peu connue. Pourtant, il s’agit d’un programme qui existe depuis plusieurs années déjà. Récemment l’intérêt des séjours demi-pair s’est accru sensiblement. D’autant plus que c’est un séjour qui permet de progresser très rapidement en anglais. Cet été, plusieurs agences de placement au-pair ont observé une augmentation du nombre de demandes concernant la formule demi-pair.« Ceci est sûrement lié au fait que les jeunes sont de plus en plus confrontés au besoin de bien maîtriser l’anglais dès le début de leurs études.» explique Juliette Grynbaum de l’agence Europair ServicesLes grandes écoles sont de plus en plus exigeantes sur le niveau d’anglais de leurs élèves dès la première année. De ce fait, beaucoup de jeunes cherchent un programme pendant l’été, avant de commencer leur école. Et le programme demi-pair répond bien à cette demande. »
Moins contraignant qu’un séjour au-pair, plus accessible pour certains et plus souple, la formule demi-pair offre des avantages multiple par rapport à la formule au-pair classique. Comme les conditions pour devenir jeune fille ou jeune homme au-pair sont parfois contraignantes, de plus en plus de jeunes choisissent la formule demi-pair. En quoi consiste-t-elle ?

« Demi-pair » : de quoi s’agit-il ?

au-pair regarde carte du monde

Tout d’abord, tentons de définir ce qu’est un(e) au-pair : il s’agit d’un(e) jeune âgé(e) d’au moins 18 ans qui part travailler dans une famille d’accueil à l’étranger et qui en contrepartie, bénéficie du gîte, du couvert et un peu d’argent de poche. Son travail consiste à garder des enfants jusqu’à 45 heures hebdomadaires, et effectuer des tâches ménagères liées à la garde des enfants. Ce type de séjour consiste à combiner un apprentissage linguistique et culturel avec la garde d’enfants. En général, la jeune femme ou le jeune homme souhaite progresser dans une langue étrangère et choisit le pays en fonction de la langue qu’il-elle désire perfectionner. Sa famille d’accueil souhaite aussi s’enrichir culturellement. Les motivations de celle-ci pour accueillir un(e) jeune au-pair peuvent être multiples. De manière générale, hormis l’intérêt d’avoir un baby-sitter à la maison, la famille d’accueil souhaite aussi se consacrer à un échange culturel. Dans certaines familles le/la jeune au-pair est invité(e) à parler sa propre langue avec les enfants, afin qu’ils apprennent, eux aussi, une langue étrangère.
A la différence d’un au-pair, un demi-pair suit des cours intensifs de langue, dans une école à proximité de la famille d’accueil. Selon le pays où se situe le programme, le nombre d’heures de cours varie entre 10 et 20 heures par semaine. Le temps consacré à la garde des enfants est donc moins important que celui d’un au-pair classique, soit une vingtaine d’heures maximum par semaine. «L’objectif d’un demi-pair est d’abord et avant tout, de progresser dans la langue étrangère du pays, notamment à l’écrit.» nous précise Christine, responsable de l’agence Oliver Twist. Comme pour le programme au-pair, le/la jeune demi-pair est logé(e) et nourri(e)  gratuitement. Le temps consacré aux enfants étant beaucoup moins conséquent, le/la demi-pair n’est pas non plus indemnisé(e).  En fonction du pays du séjour demi-pair, le temps consacré aux enfants varie entre 10 et 20 heures hebdomadaires. Dernier point important :  le séjour d’un demi-pair est payant, puisque le coût des cours n’est pas inclus dans son programme.

Au-pair et demi-pair : quelles différences ?

à l'école pour cours d'anglais

L’une des points qui fait la différence auprès de nombreux jeunes et les incitent à s’inscrire au programme demi-pair, c’est la durée du séjour. Celle-ci peut être beaucoup plus courte, entre 3 et 6 mois selon le programme choisi. Mais elle peut aussi être plus longue. Si un(e) au-pair doit travailler obligatoirement pendant une durée minimale de 8 mois et est hébergé(e) dans sa famille d’accueil pendant 10, voire 12 mois, un demi-pair peut limiter son séjour à 3 mois. Cette durée, très courte, permet, par exemple, d’effectuer un séjour demi-pair pendant les vacances, alors qu’un au-pair classique s’engage pour une année entière. Si un jeune ne peut pas se permettre d’interrompre son cycle d’études pendant un an, la courte durée des séjours demi-pair est très avantageuse.  La grande différence entre les deux formules, selon Christine de l’agence de placement Oliver Twist, est l’objectif qui s’est fixé le jeune pour améliorer son niveau de langue à l’écrit. «Un au-pair classique va beaucoup progresser en langage familier. Mais il/elle n’aura pas beaucoup d’occasions de travailler son expression écrite.»  En revanche, un demi-pair passera 4 heures par jour à étudier dans une école de langue et travaillerai beaucoup son écrit. De ce fait, le programme demi-pair prépare les jeunes de manière plus complète, pour qu’ils puissent ensuite se préparer à des examens comme le Toefl, le Toeic ou le Cambridge Assessment. En revanche, le programme demi-pair est payant contrairement au programme au-pair. Car l’école de langue a un certain coût, qui est déterminé selon le nombre d’heures et le pays où les tarifs sont fixés.

Les multiples atouts de la formule demi-Pair

Il faut savoir que les conditions pour devenir demi-pair sont moins contraignantes que celles imposées pour l’au-pair. De façon générale, ce dernier ne peut pas avoir plus de 27 ans, avoir le baccalauréat et posséder le permis de conduire pour tout séjour en Amérique du Nord. Il/elle est obligé(e) de s’engager pour une durée minimale de 8 mois et doit avoir une connaissance pratique de la langue du pays. Autrement dit, si le candidat a du mal à s’exprimer ou à comprendre des phrases de la langue de tous les jours, son dossier sera probablement refusé. Pour remédier à cette situation, il/elle sera obligé(e) de passer quelques semaines en cours intensif avant d’aborder son séjour en famille. Mais pour un jeune candidat au séjour demi-pair les agences de placement sont un peu moins exigeantes quant au niveau de langue. Le jeune étant inscrit dans des cours de langue et passant la moitié de son temps à l’école, la famille d’accueil considère que c’est tout à fait normal d’accueillir quelqu’un avec un niveau débutant.  Les familles qui s’engagent sur un programme de demi-pair sont donc plus tolérantes sur l’accueil d’un jeune dont le niveau de langue serait celui d’un débutant. Contrairement aux familles accueillant un au-pair classique qui exigent un niveau intermédiaire. «C’est une différence de critères qui contribue à mettre certains jeunes plus à l’aise quand il s’agit de s’engager sur un séjour demi-pair» explique Hélène Dumont, responsable de programmes chez Calvin-Thomas. «Partir dans un pays dont on ne maîtrise pas la langue, ni ne connaît la culture, est un pas énorme pour un jeune, » souligne Hélène. « Les personnes s’engageant dans ce type de projet sont non seulement courageuses et matures, mais elles ont aussi sûrement le goût pour l’aventure. Elles aiment se frotter aux challenges ! » En revanche, quelqu’un d’un peu complexé par son niveau de langue ou simplement manquant de confiance en soi pourrait tout à fait s’engager sans crainte dans ce type de séjour demi-pair. Ce qui est important, c’est que le jeune soit assez à l’aise avec les bases de la langue pour pouvoir communiquer en cas d’urgence. Et en plein de bonne volonté. Juliette, d’Europair Services insiste sur ce point. « Si toutefois un accident survient lors de la garde des enfants, le jeune doit être suffisamment à l’aise dans la langue étrangère pour prendre le téléphone et communiquer aussi bien avec les parents que les pompiers. Il n’est pas obligé d’avoir un vocabulaire très développé, mais il doit avoir assez de confiance en lui pour décrire la situation et surtout pour ne pas paniquer. Pouvoir téléphoner en attrapant le dictionnaire en même temps est important. Mais en cas de panique ce type d’exercice devient vite plus compliqué. »

Les avantages de la courte durée du séjour demi-pair

La courte durée pour des séjours demi-pair constitue aussi un atout non négligeable pour les jeunes candidats. Non seulement cette courte période permet-elle de ne pas interrompre le cycle d’études, mais elle permet aussi, en quelque sorte, de « tester » cette gamme de séjour, voire de se préparer pour un séjour au-pair qui pourrait être planifié un peu plus tard. « Je propose souvent, à mes candidats demi-pair, de cumuler les deux programmes, » explique Juliette Grynbaum. « On peut passer trois mois en tant que demi-pair, puis rester dans le même pays pour entamer le programme au-pair. » Cette formule permet au jeune de gagner en confiance et en compétences dans la langue étrangère, puisqu’il/elle débute par une période de cours intensifs. Ensuite il/elle peut changer pour se faire une nouvelle expérience professionnelle. Le programme au-pair étant considéré comme un travail, le jeune peut le mentionner sur son CV en rentrant dans son pays, et donc valoriser son expérience professionnelle par rapport aux jeunes qui n’ont pas autant d’atouts. Selon Juliette, l’autre avantage quand un jeune enchaîne les deux programmes, c’est la possibilité de gagner de l’argent. Le programme demi-pair est payant alors que, pour le programme au-pair,  le jeune reçoit de l’argent de pôche et peut donc l’utiliser pour voyager ou faire des économies. Enfin, certains candidats au programme demi-pair envisagent de « sentir » le pays avec l’intention d’y faire un court séjour comme demi-pair, puis de repartir une année plus tard en tant qu’au-pair classique. Ce type d’organisation permet éventuellement de découvrir deux pays. Le jeune demi-pair aura même plus de facilité à trouver une famille d’accueil pour son séjour au-pair, car son expérience précédente de demi-pair le valorisera auprès des familles en recherche d’un nouvel au-pair. Enfin, le candidat au-pair qui aurait déjà eu l’expérience de demi-pair sur une courte durée, aura moins de craintes pour partir plus longtemps et plus loin. Le demi-pair est donc une très bonne « école » pour se préparer à un programme au-pair.

Dernier atout : la possibilité de prendre des cours intensifs dans une ambiance détendue. « Les étudiants peuvent être beaucoup plus motivés pour suivre trois mois de cours d’anglais intensifs à l’étranger, dans une ambiance de vacances, qu’enfermé dans une salle de cours en France. » précise Juliette. Certes, le coût des cours ne sera pas le même si on choisit de rester en France, mais la différence pourrait valoir la peine de l’investissement financier pour beaucoup de jeunes. Surtout quand il s’agit de partir dans un pays qui fait rêver, comme l’Australie ou la Nouvelle Zélande, des destinations très en vogue actuellement pour les programmes demi-pair.

Les coûts du programme demi-pair

 

au pair apprend l'anglais à l'étranger

À la différence de la formule au-pair qui ne nécessite que très peu de frais, la formule demi-Pair représente un certain coût. Un coût qui peut repousser certains candidats. En effet, dans un programme demi-pair, les cours sont payants. Comme on suit près de 20 heures de cours de langue hébdomadaires, ce coût est non négligeable. Selon la destination choisie, la fourchette des coûts pour trois mois varie entre 2000 et 3000 euros. Quand on ajoute le prix du billet d’avion, cette somme représente le double de ce que coûtera un séjour au-pair classique, comme en Australie par exemple. Ou près de 4 fois le prix d’un séjour au-pair aux États-Unis où le billet d’avion est pris en charge par la famille d’accueil. « Les jeunes dont les moyens sont limités sont beaucoup plus disposés à partir pour un séjour au-pair classique, car la formule demi-pair leur paraît trop chère. Et elle ne leur permet pas de gagner de l’argent, contrairement à la formule au-pair. » souligne Juliette d’Europair Services. En revanche, un jeune souhaitant suivre des cours intensifs et opter pour la formule demi-pair pourrait trouver des moyens de financement. « Nous aidons les jeunes à trouver des solutions pour financer leur séjour. Quelqu’un qui est déterminé à effectuer ce type de séjour pourra le faire sans être exclu. C’est tout à fait possible. »


Demi-Pair : une solution qui vous convient parfaitement !

Vous l’aurez compris : un séjour comme demi-pair marie à la fois l’expérience de l’apprentissage linguistique à celle de la garde d’enfants dans une famille d’accueil. Il faut donc avoir une certaine expérience avec les enfants, pouvoir fournir au moins deux références de cette expérience, et justifier d’un niveau intermédiaire en anglais. Si vous aimez les enfants et que l’idée d’intégrer une famille d’accueil ne vous effraie pas, le séjour demi-pair est plus avantageux qu’une simple formule de cours avec hébergement en famille. « Le temps que l’on passe à parler en famille, lorsqu’on est demi-pair, est beaucoup plus important que le temps que l’on passe à échanger avec une famille d’accueil dans le cadre du programme d’immersion. » nous explique Juliette. C’est donc une formule qui permet de progresser très rapidement en anglais.  Même si elle reste  payante, l’option demi-pair assure le logement et le repas. Un atout non négligeable que l’on ne retrouve pas dans une formule classique de cours à l’étranger.

Si vous hésitez toujours entre un programme demi-pair, un programme de cours classique ou encore d’autres formules, n’hésitez pas à me contacter via mon site internet sur la page contact. J’offre un premier rendez-vous téléphonique gratuit et des tarifs avantageux pour les jeunes étudiants ou les ados cherchant un conseil et une aide approfondis sur leur projet de départ à l’étranger. Mon expertise en séjour linguistique pourra sans aucun doute vous aider à effectuer vos choix sans trop de douleur. Car décider de partir à l’étranger n’est pas une démarche facile, et se faire conseiller pourrait s’avérer très rassurant !

 

 

 

 

 

0